TÉLÉCHARGER LINUX BERYL

En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence. La notion de liberté? Hier, j’avais mon fond d’écran sur chaque face. Par exemple, pour lancer Emerald en même temps que Compiz: On peut également ajouter que le passage par une alternative ou un ajout à Xorg est nécessaire pour supporter ces effets, ce qu’on appelle le compositing: Tout comme c’est genant sur les genoux, c’est gros, plus lourd, ca chauffe les couilles et j’ai envie de pouvoir utiliser un portable ET avoir des enfants un jour. Compiz-Control est un script écrit par Zzozo remercions le tous pour cette attention qui permet de gérer via des commandes simples à peu près tout ce qui touche à la gestion de Fusion.

Nom: linux beryl
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 27.12 MBytes

Sans paramètre, le script tentera de déterminer votre environnement et appliquera le décorateur par défaut. Dès la publication de son code source en février , Compiz est très vite adopté. Y a encore du boulot pour rattrapper Mac OS Non non, du tout, aucun boulot pour rattraper macosx. Les paramètres kde, gnome et emerald forceront à démarrer Fusion avec respectivement comme décorateur Aquamarine, Metacity et Emerald. Dés que le cube s’active, fond noir! A côté de ça j’ai toujours la possibilité d’utiliser un xchat-aqua ou un Adium, un VLC ou un Smultron très mignon petit éditeur. Dommage, manque de souplesse quand même.

Face du cube noire – Beryl ubuntu 7.04

Ils permettent des effets visuels avancés donnant un rendu plus vivant à l’interface graphique de nos Linux préférés. Les effets les plus mis en avant, car les plus visibles au premier coup d’oeil, sont les fondus de fenêtres, le wobbly lors du déplacement de l’une d’elles déformation de la fenêtre quand elle est déplacée, genre gélatineou le cube dont chaque face représente un bureau virtuel. Au delà de ces aspects purement cosmétiques et sans apports fondamentaux, les environnements, via leur système de plugins apportent un véritable plus dans l’utilisation de l’ordinateur en ajoutant des fonctionnalités au bureau, comme l’équivalent d’exposé de MacOS ou l’affichage linéaire des bureaux virtuels Expo.

Un petit historique pour connaître les noms souvent cités dans ce domaine Historiquement le premier projet sérieux et grand public fut Compiz. Des divergences au sein de l’équipe de développement de Compiz sont apparues. D’un coté, ceux qui souhaitaient mettre en avant la stabilité du projet sont restés dans Compiz, tandis que ceux qui voulaient en mettre plein la vue pour schématiser ont forké c’est dire repris les sources pour créer une nouvelle branche de développement et réalisé Beryl.

Aujourd’hui les deux projets se sont à nouveau regroupés pour ne faire qu’un, chacun apportant à l’autre les avancées qu’il avait mis au point durant la séparation. Ce projet réunifié porte désormais le nom de Compiz Fusion.

linux beryl

On peut donc dire qu’aujourd’hui Compiz est la version stable, que Beryl est arrêté en tant que tel mais continue pour le moment d’être maintenu et que Compiz Fusion, bien qu’encore en beta, représente le futur des environnements 3D sous Linux. Mais comment ça fonctionne? Pour afficher les effets visuels avancés, ces environnements se basent sur OpenGL et assurent leur rendu grâce à la carte graphique.

Il vous faudra donc obligatoirement le support de cette API pour en profiter. On peut également ajouter que le passage par une alternative ou un ajout à Xorg est nécessaire pour supporter ces effets, ce qu’on appelle le compositing: Xgl, qui est une alternative composite à Xorg, ou l’apport du compositing via les pilotes de la carte 3D. En pratique on distingue plusieurs cas en fonction de votre carte 3D.

Quid du décorateur de fenêtres? La consommation en ressources de ces décorateurs est également très modérée. Il existe néanmoins un décorateur de fenêtres composite, permettant par exemple la transparence de la barre de titre des fenêtres et des effets visuels améliorés sur les boutons de celle-ci: On trouve des thèmes pour Emerald sur les sites de personnalisation, la plupart du temps dans les sections dédiés KDE-lookGnome-look par exemple.

Et concrètement, ça ressemble à quoi? Pour vous donner une idée rapide, voici quelques screenshots qui devraient vous mettre l’eau à la bouche. Ces images, c’est bien joli, mais dans la pratique, vraiment, ça donne quoi? Pour répondre à cette question, je vous renvoi à l’excellente vidéo de démonstration de Fusion, qui présente pas mal des fonctions et effets exploitables dans cet environnement attention les yeux si vous n’avez jamais vu ceci tourner, ça surprend la première fois, surtout si vous avez déjà une expérience de Vista: Démonstration de Compiz Fusion.

Les petits vernis au moins pour ça qui utilisent un chipset Intel récent n’ont absolument rien à faire pour avoir le support d’OpenGL sous X.

  TÉLÉCHARGER DRIVER SAGEM MYX6-2 GRATUIT

Une vérif peut néanmoins être effectuée pour s’en assurer: Si quelque chose s’affiche, c’est qu’OpenGL fonctionne Pour info, le pilote utilisé pour les chipsets Intel depuis maintenant un bon moment se bertl « i » et fonctionne avec les chipsets i, i et i Néanmoins, le chipset i ne semble pas supporter OpenGL, et seuls ses grands frères permettront de profiter des bureaux 3D.

A noter également que vous pouvez utiliser l’utilitaire resolution pour configurer votre interface graphique à partir du chipset i Si vous tournez sous Ubuntu, c’est très simple: Les paquets se téléchargeront automatiquement sous réserve que les dépôts « restricted » soit activés dans Synaptic.

Après avoir redémarré X, vous avez le support d’OpenGL Si vous devez installer les pilotes à la main ou si vous souhaitez disposer d’une version plus récente que celle disponible sur les dépôts de votre distribution, vous pouvez suivre la procédure suivante.

Je prendrai le cas d’une distribution 32 bits pour une carte graphique relativement récente, donc téléchargement des pilotes Linux IA Rendez-vous dans le répertoire où vous avez téléchargé le fichiers d’installation des pilotes et tapez la commande suivante en adaptant linx nom de fichier bien entendu, la touche Tab est votre amie: Bien entendu, utilisez le gestionnaire de paquets de votre distribution pour réaliser ces installations.

linux beryl

A la section « Device », dans la valeur « Driver », renseignez « nvidia » au lieu de « nv » nv étant le pilote nVidia libre qui ne supporte pas la 3D. Si vous voulez être sur de savoir si le pilote est bien installé et fonctionnel, vérifiez que l’option « NoLogo » de la section « Device » est bien à false ou absente de xorg. A noter que certaines distributions, comme Ubuntu à partir de Feisty Fawn 7. Là encore, les petits veinards disposant d’un chipset intégré Intel n’auront qu’à se tourner les pouces pour que tout fonctionne correctement et que X supporte le compositing.

Tout au plus faudra-t-il installer Xgl via le gestionnaire de paquets, et tout le reste se fera tout seul. Là encore, c’est par l’édition du fichier xorg. Rassurez-vous, rien de complexe, tout au plus quelques lignes à ajouter au fichier.

Installer Linux et configurer un bureau 3D avec Beryl en bi-écran

On reprend donc l’édition de xorg. Voici par exemple ma propre section « Module »: Pour terminer, redémarrez votre serveur X, et tout est enfin prêt pour l’installation et l’éxécution de Compiz. Il se base sur une installation sous Ubuntu, ce qui explique que les commandes fassent référence à apt, mais le suivi de ce tutoriel sous une autre distribution serai probablement possible également à partir du moment ou les paquets sont disponibles dans les dépôts officiels ou complémentaires.

A noter également que vous aurez besoin des droits root ou d’utiliser sudo pour réaliser ces manipulations. Vous devez ensuite ajouter la clé du depots à votre système et mettre à jour votre base de paquets: Si tout s’est bien passé, Compiz est prêt à fonctionner.

TO-DO un tutoriel se basant sur la compilation de Compiz Fusion pour ceux qui n’auraient pas de depots apportant les paquets requis. Néanmoins, certains effet apportés par ce décorateur sont vraiment très jolis, et si ces points négatifs ne vous heurtent pas et que votre machine est en mesure de le supporter en plus de Compiz Fusion, Emerald peut apporter un plus visuel non négligeable à votre bureau.

En effet, les méthodes sont nombreuses et peuvent s’adapter à plusieurs type d’utilisation du bureau 3D. Nous allons principalement distinguer deux méthodes de lancement: Les commandes de lancement de Compiz permettent de lancer Compiz aec de nombreux paramètres permettant d’initialiser son comportement par défaut. Dans tous les cas, la commande aura la même base, à savoir: L’option –replace permet d’indiquer que l’on souhaite remplacer le gestionnaire de fenêtres en cours kwin ou metacity par Compiz.

Il est possible de choisir son décorateur de fenêtre directement dans la commande de lancement de Compiz grâce au commutateur -c suivi du nom du décorateur choisi. Par exemple, pour lancer Emerald en même temps que Compiz: Il est bien entendu possible de passer d’autres paramètres à Compiz, ceux-ci seront détaillés par a suite, lorsque j’aurai un peu plus de temps. Compiz-Manager à pour but de fournir l’équivalent de feue Beryl-Manager à Compiz Fusion, c’est à dire un configurateur de lancement de Compiz, ainsi que les outils permettant de switcher les options de fonctionnement de Compiz, comme le gestionnaire de fenêtres ou le décorateur à utiliser par défaut au lancement de Compiz ou en cours d’utilisation.

A l’heure actuelle, Compiz-Manager se présente sous la forme d’un script paramétré. Ainsi, un simple appel d’exécution de ce script permet le lancement suivant ses préférences de Compiz Fusion. Il n’est donc pas capable de changer des paramètres en cours d’exécution et il n’est pas non plus possible de le configurer en mode graphique. Néanmoins, ces points sont déjà inscrits à la liste des évolutions de la prochaine version de Compiz-Manager et on peut imaginer qu’à l’image de Beryl-Manager, cet outil se présentera sous la forme d’un icône en zone de notification permettant d’accéder aux différentes options.

  TÉLÉCHARGER NA JAYT ZAYER GRATUIT

Vous trouverez le script en question sur ce lien. Compiz-Control est un script écrit par Zzozo remercions le tous pour cette attention qui permet de gérer via des commandes simples à peu près tout ce qui touche à la gestion de Fusion. Le script s’utilise en y faisant appel, puis en lui indiquant l’action à réaliser, et éventuellement en lui passant des paramètres spéciaux.

Pour installer ce script suivez la méthode suivante, avec les droits root ou sudo c’est celle que j’ai utilisé pour le mettre en place, tout fonctionne.

Pour cela, vous pouvez exécuter la suite de commande suivante: Il est bien sur possible de réaliser ces opérations en graphique en affichant les propriétés du fichier.

Une fois tout ceci fait, vous pouvez exploiter le script, via des commandes ou des lanceurs, à votre guise, en utilisant les commandes suivantes. Sans paramètre, le script tentera de déterminer votre environnement et appliquera le décorateur par défaut. Les paramètres kde, gnome et emerald forceront à démarrer Fusion avec respectivement comme décorateur Aquamarine, Metacity et Emerald. Si cette commande est utilisée avant que Fusion soit démarré, elle aura la même action que start.

Utilisé sans paramètre, le décorateur démarré sera le dernier utilisé. Les paramètres kde, gnome et emerald forceront à redémarré le décorateur avec respectivement Aquamarine, Metacity et Emerald. Que vous utilisiez l’une ou l’autre des méthodes pour lancer Compiz, il faudra de toute façon y faire un appel, soit automatiquement, soit volontairement.

Pour utiliser Compiz-Manager ou Compiz-Control, il faudra réaliser un appel au script qui lui prendra le relai pour exécuter les commandes adéquates, et dans le cas de l’utilisation de la commande, il faudra réaliser un appel explicite à Compiz accompagné de toutes les options que l’on souhaite lui appliquer au lancement.

Pour lancer Compiz manuellement, vous pouvez créer un lanceur dans votre menu application ou sur votre bureau. Cela vous permettra de ne lancer Compiz que lorsque vous souhaitez profiter des effets 3D ou pour réaliser une démonstration.

Face du cube noire – Beryl ubuntu – Linux – LOGICIELS – FORUM high-tech

Si vous souhaitez lancer Compiz dès l’ouverture de votre session, vous pourrez choisir entre plusieurs solutions: Il est temps lknux profiter maintenant! Voilà, vous avez tout installé, tout configuré. Il est temps d’être récompensé pour ce dur labeur et de profiter de ces merveilleux effets dont on vous parle depuis maintenant de nombreuses lignes. Vous trouverez ci-dessous les quelques conseils qui vous permettront de configurer votre environnement au mieux et de tirer parti au maximum des capacités de Compiz Fusion.

Néanmoins, comme tout projet en version beta et c’est encore à ce stade qu’en est Compiz Fusion, aussi évolué soit-ildes problèmes de fonctionnement peuvent apparaître sur certaines machines ou dans certains cas particuliers d’utilisation.

Si vous rencontrez des ennuis, consultez la rubrique bug, peut-être trouverez-vous la solution à vos tracas. On y accède grâce à la commande « ccsm », ou par le geryl de votre environnement.

Il reprend à merveille le style du centre de contrôle de Gnome, ce qui lui permet de s’intégrer au mieux à cet environnement.

Voici comment se présente CCSM: On remarque l’organisation en catégorie afin de faciliter la recherche de plugin et la gestion de l’ensemble des effets applicable au bureau et aux fenêtres par Compiz. Voici le détail rapide de chacune de ses catégories et leurs plugins associés attention: Cette catégorie regroupe les plugins permettant d’adapter l’environnement aux sensibilités ou handicaps du l’utilisateur. Cette catégorie regroupe les plugins agissant linjx sur la gestion du bureau, lknux par extensions des bureaux, puisque Compiz gère les bureaux virtuels.

Une fois dans cette vue à plat, vous pouvez faire passer des fenêtres d’un bureau à l’autre, ou sélectionner le bureau que vous souhaitez activer. TO-DO Descriptif de ce plugin. Cette catégorie regroupe les plugins gérants les effets appliqués aux differents éléments du bureau, comme les fenêtres, les éléments les composants combobox, menus, La plupart des actions comportent deux animations indépendantes permettant d’appliquer, par exemple, un effet différent aux menus et au fenêtres.

Cela ajoute bertl un reflet au sol de l’effet Expo.